INVESTISSEZ EN VOUS

Entreprise – Le seuil de rentabilité: À quoi sert-il et comment le calculer?

Le seuil de rentabilité est un ratio très utilisé par les entreprises, dans leur gestion financière.

Mais sait on vraiment de quoi il s’agit et comment il se calcul?

Le seuil de rentabilité est le chiffre d’affaires pour lequel le résultat de l’entreprise est égal à zéro. En d’autre terme, ce ratio sert à déterminer le montant des ventes qu’il faut réaliser pour couvrir les charges de l’entreprise.

 


De quoi a-t-on besoin pour le calcul du seuil de rentabilité?


Avant de déterminer les éléments nécessaire au calcul il est important de rappeler le principe de prudence.
Ce principe va vous permettre de vous mettre à l’abri de mauvaises surprises en comptabilisant l’ensemble des charges que vous pensez avoir, et en ne comptant que les recettes que vous êtes persuadés de toucher.

Comme on dit  » il vaut mieux prévenir que guérir ».

 

Une fois ce principe en tête, il vous est possible de déterminer les éléments nécessaires au calcul.
Pour le seuil de rentabilité il nous faut trois éléments:

  • Le chiffre d’affaires
  • Le montant des charges variables
  • Le montant des charges fixes.

 

Le chiffre d’affaires: En vous appuyant sur les CA des années précédentes vous estimerez vos prochaines recettes. Si vous avez pour objectif une augmentation de vos ventes, n’augmentez pas vote CA du montant espéré (principe de prudence) mais augmenter votre CA que de ce que vous êtes assuré de réaliser.

 

Les Charges variables: Ces charges correspondent aux dépenses de l’entreprise qui sont directement liées à l’activité. Elles évolueront avec votre activité proportionnellement.
On peut prendre l’exemple des achats de marchandises. Ces dépenses augmenteront ou diminueront en fonction de votre activité, que vous ayez ou non des commandes.

 

Les charges fixes: Ces charges que l’on peut appeler aussi charges de structures sont indépendantes de l’activité de l’entreprise. Ces charges seront à payer même si l’entreprise ne réalise aucune activité.
On peut prendre l’exemple des salaires ou des loyers.

 






Calcul du seuil de rentabilité


Le seuil de rentabilité se calcul avec la formule suivante:

            Charges fixes / ((Chiffre d’affaires – Charges Variables) / Chiffres d’affaires)

 

Prenons un exemple pour illustrer cette formule.

Chiffres d’affaires 100 000€
Charges Variables 40 000€
charges fixes: 30 000€

Seuil de rentabilité = 30 000 / ((100 000 – 40 000) / 100 000)
Seuil de rentabilité = 50 000€

Dans cet exemple, si une entreprise réalise un chiffre d’affaires de 100 000 € avec 40 000 € de charges variables et 30 000 € de charges fixes, elle devra au minimum vendre pour 50 000€ afin de couvrir ses charges.

 

Pour vérifier votre calcul il vous suffit de remplacer votre chiffre d’affaires par le seuil de rentabilité trouvé précédemment.

 

Attention les charges variables évoluant de manière proportionnelle au CA, il ne faut pas oublier de les actualiser.

 






Le point Mort


Une fois le seuil de rentabilité calculé, vous avez à votre disposition le montant des ventes à effectuer pour couvrir vos charges, mais quand est ce que vous allez l’atteindre dans l’année comptable?
Connaitre le montant à vendre est indispensable, mais déterminer la date où l’on arrive au seuil de rentabilité est plus parlant pour vous et vos éventuels actionnaires.
Imaginons que notre exercice comptable corresponde à une année civile, arrivez vous au seuil de rentabilité en Mars ou en Décembre ?

 

Avouez que c’est plus parlant que l’annonce d’un montant.

 

Cette date que nous cherchons est appelée en finance le Point mort.
Le calcul est le suivant:

                                               Seuil de rentabilité / (CA /360)

 

Prenons l’exemple précédant pour illustrer ce calcul

50 000/ (100 000/ 360) soit 180 jours.
Il vous faudra donc 180 jours pour atteindre votre seuil de rentabilité.
Si vous souhaitez transformer les jours en mois, il vous suffit de diviser par 30 le chiffre obtenu.
180/30 = 6 mois

 

Vous atteindrez donc votre seuil de rentabilité en 6 mois ce qui est cohérent puisqu’il vous faut faire la moitié de votre chiffre d’affaires pour couvrir vos charges

 

Attention à tenir compte de la saisonnalité de votre structure si elle en a une. Si vous êtes fermé deux mois dans l’année, pensez à ne pas calculer sur une base de 360 mais une base de 300 (en finance un mois est représenté par 30 jours).






Conclusion


Nous pouvons dire que le seuil de rentabilité est un indicateur très important pour les entreprises, et accessible à tous.

Son calcul n’est pas complexe, et il vous permet de mettre en place des stratégies de ventes ou de régulation de charges afin d’avoir une vision plus claire et ne pas gérer au jour le jour.

 

Il vous est aussi possible de déterminer la date à laquelle vous allez atteindre ce fameux seuil.
N’oubliez pas qu’il est toujours plus parlant pour des néophytes ou des personnes qui ne sont pas au quotidien dans l’entreprise, de visualiser les données. Cela sera plus facile de visualiser une date par rapport à une fin d’année, que d’interpréter un chiffre seul.

 

N’oubliez pas la saisonnalité pour vos calculs !

 

Il est aussi possible d’aller plus loin dans l’analyse de ce ratio, pour cela, découvrez dans mon prochain article, l’optimisation du seuil de rentabilité.



Pour voir tous les articles de Christophe : Cliquez-ici

Pour contacter Christophe : chrisluc.csa@gmail.com

Le profil Linkedin de Christophe : www.linkedin.com

Laisser un commentaire