INVESTISSEZ EN VOUS

Entreprise – Quel est le rôle du contrôleur de gestion ?

Le métier du contrôle de gestion s’est démocratisé au fil du temps pour devenir aujourd’hui un poste clé de toutes les grandes sociétés mais aussi des PME. Cependant ce métier reste encore relativement méconnu aux yeux du grand public.

Cet article va vous permettre de comprendre pourquoi ce métier est apparu dans le monde entrepreneurial ces dernières années mais aussi de découvrir les principales caractéristiques de celui-ci, son rôle au sein de la société et la plus-value non négligeable sur la gestion de la société qu’il va pouvoir apporter.





 

Partie 1 : Apparition du contrôle de gestion


Le contrôle de gestion est une discipline récente dans l’histoire. En effet celle-ci n’existe que depuis quelques décennies, tout au moins lorsqu’il s’agit du métier en lui-même. Cependant on peut aussi considérer que le concept de contrôle de la gestion de l’entreprise a toujours existé dans leur création mais d’une façon naturelle. La branche du contrôle de gestion va cependant s’intéresser plus méthodiquement (par des méthodes et des ratios) à tous les aspects d’anticipation de contrôle et de rectification du système de l’entreprise.

Ceci étant dit, il est maintenant plus aisé de comprendre la méconnaissance d’un public non averti à la finance lorsque l’on expose le rôle du contrôleur de gestion à proprement parler.

 

Pourquoi ce besoin est-il né ?

Au fil du temps les entreprises se sont rendues compte que leur environnement devenait de plus en plus concurrentiel, notamment dû à la mondialisation. Sans une structure organisée où les ressources sont utilisées à bon escient, le risque de faillite augmente de manière exponentielle année après année.

De nos jours une simple erreur de gestion, un investissement trop hâtif et sans réelle analyse des coûts, par exemple, peut coûter à l’entreprise un redressement judiciaire tant redouté.

 

Afin de remédier à ces nouvelles problématiques causées par l’environnement économique, les dirigeant ont compris qu’il fallait créer un poste pour les épauler permettant d’organiser, de planifier et d’évaluer les performances de l’entreprise en fonction d’objectifs fixés à l’avance. Tous ces objectifs seront mis en relation avec les ressources dont dispose l’entreprise, le but étant de les utiliser de manière efficiente. Ainsi est né le contrôle de gestion.

 

Partie 2 : Influence dans l’entreprise


Son profil

Aussi bien au niveau d’entreprise locale ou nationale, le contrôle de gestion est une des clés de voute de la réussite de celles-ci.

Ce poste va permettre d’organiser les différents services de la société autour d’objectifs fixés par le contrôleur.

Pour ce faire il devra bien évidemment avoir une connaissance approfondie du milieu interne et externe de l’entreprise. Il n’a pas uniquement des qualités financières, en effet ce salarié est polyvalent. Il aura notamment besoin d’un excellent relationnel avec les autres salariés, cela lui permettra d’obtenir des informations au plus proche de la réalité, celles-ci seront cruciales dans l’élaboration des éléments financiers. Quand bien même le contrôleur de gestion est excellent, il ne peut connaître certains détails de fabrications, qui sont propre à chaque entreprise.

La compréhension de la comptabilité est un autre élément capital du métier. Afin que les méthodes de calcul qu’il applique ne soient pas biaisées il doit pouvoir lire les éléments comptables qui lui sont apportés. Cela va constituer sa base de travail, on peut noter ici un élément important, contrairement à la comptabilité qui subit des règles précises d’enregistrement notamment dû à l’aspect fiscal, un contrôleur de gestion est libre d’appliquer les méthodes de gestion qui lui semble le plus adapté à la situation de la société.

Les moyens mis en œuvre

3 étapes :

  • Définir les buts : Il s’agira de chiffrer des objectifs fixés et prévoir les moyens nécessaires à mettre en œuvre pour les atteindre. Les objectifs et procédures à suivre devront être clairs et compréhensibles pour tous car les employés n’ont pas tous eu de formation financière.

 

  • Accompagner : Lors du déroulement de l’exercice il faudra faire régulièrement le point sur les avancées des plans mis en place afin de mesurer leur efficacité et guider les différents acteurs vers la réussite de leurs objectifs.

 

  • Post-évaluation : A la fin de l’exercice, le contrôleur de gestion va évaluer les performances atteintes et rectifier les éventuels manquements par rapport aux objectifs émis pour les années suivantes.

 

Différentes méthodes de calcul sont à la disposition du contrôleur de gestion nous pouvons en citer 3 principales la méthode de calcul par centres d’analyses, la méthode ABC (Activity Based Costing) et l’imputation rationnelle. Je ne détaillerai pas ces différentes méthodes dans cet article car le but de celui-ci est seulement une introduction au poste de contrôleur de gestion, ces méthodes vont être présentées dans un futur proche sur le site.

La difficulté de sa tâche sera de maintenir un bon équilibre entre l’idéal ainsi que la théorie et le réalisable, en concertation avec le dirigeant il prendra les choix nécessaires au bon fonctionnement de la structure.

 

Conclusion


Un contrôleur de gestion est une source de progrès pour l’entreprise en effet de par sa vision globale, il peut permettre une amélioration nette des différents profits que l’entreprise pourra obtenir. Son rôle est d’orienter chaque action que l’entreprise prendra afin de les rendre les plus efficientes et efficaces possible, en d’autres termes tirer un maximum de profit des ressources mises à disposition avec un minimum de moyens.

Le rôle du contrôleur de gestion est donc devenu un poste essentiel au sein des entreprises souhaitant avoir une structure efficace et efficiente sur ses différents postes.

Une bonne analyse peut en effet permettre de voir les failles du système actuel et les combler afin de rendre l’entreprise plus compétitive mais aussi et surtout pérenne.

Le métier ayant évolué au cours du temps la finalité n’est désormais plus de contrôler l’aspect financier de l’entreprise mais de lui donner des objectifs à moyen et long terme permettant une amélioration significative des résultats en collaboration avec l’équipe dirigeante.

 

Laisser un commentaire