INVESTISSEZ EN VOUS

Education Fi – Les produits structurés – Les fondamentaux – Partie 1

Qu’est-ce qu’un produit structuré ?


Un produit structuré est un produit financier qui combine plusieurs instruments afin de fournir à l’investisseur un profil de rendement et de risque sur-mesure.

Ces produits sont majoritairement utilisés comme produits de placement, mais certains peuvent parfois être utilisés en couverture.

Il est difficile d’être spécifique tant cette gamme de produits est diverse. Les banques peuvent créer des produits structurés à la demande pour répondre à différents profils de clients et rivalisent d’ingéniosité pour assembler des produits simples de la façon la plus pertinente possible.





 

Caractéristiques communes des produits structurés


La plupart des produits structurés proposés offrent :

  • une protection en capital, totale ou partielle, à une échéance donnée (de 1 an à 10 ans en général)
  • une performance supérieure au taux sans risque en cas de réalisation d’un scénario de marché. Cette performance peut être versée sous forme de coupons périodiques ou de prime de remboursement à l’échéance. Elle dépend du comportement d’un marché de référence.

Ce marché de référence, appelé sous-jacent, peut être :

  • le marché actions, généralement un indice boursier
  • le marché obligataire, généralement un panier d’obligations
  • le marché monétaire, généralement le niveau de l’Euribor
  • plus marginalement, un panier de matières premières

Les caractéristiques de chaque produit structuré sont détaillées dans son prospectus, seul document qui fait foi en cas de litige. Elles peuvent être illustrées par des exemples dans la brochure commerciale du produit.

Lire aussi

Produits structurés – Partie 2 – Les structurés indexés sur les taux

 

À quoi servent les produits structurés ?


Les produits structurés offrent une solution sur-mesure aux investisseurs qui souhaitent investir sur une classe d’actifs donnée (actions, obligations, monétaire…) mais qui ont des préférences particulières (protection du capital, distribution de coupons réguliers…) que la classe d’actifs ne propose pas naturellement.

Par exemple, un produit structuré peut offrir une exposition aux actions assortie d’une garantie du capital, cette garantie étant obtenue en contrepartie d’une moindre participation en cas de hausse des marchés.

Un tel produit répond à la recherche d’un investisseur ayant besoin d’une garantie en capital sur ses placements, mais souhaitant néanmoins profiter du potentiel de performance et de la diversification apportés par une exposition aux actions. Sans un produit structuré garantissant le capital, cet investisseur n’aurait pu s’exposer aux actions.

 

Sous le capot : comment est construit un produit structuré ?


Tout produit structuré est une combinaison de produits simples.

Les produits les plus fréquents proposés aux trésoriers et directions financières sont à capital garanti.

Ils sont construits à partir d’un produit de taux (une obligation) et de produits dérivés (call, puts, swaps…).

  • L’obligation « zéro coupon » sert à garantir le capital. Cependant, contrairement à une obligation classique, aucun intérêt n’est versé. Les intérêts sont actualisés et utilisés pour acheter, dès la création du produit, les produits dérivés qui produiront l’éventuelle performance
  • Les produits dérivés, principalement des options, permettent de s’exposer au marché sous-jacent et créer l’éventuelle performance du produit. L’avantage des options est que, même en cas de scénario défavorable, il est impossible de perdre davantage que la prime.

Grâce aux coupons non versés, la banque qui créé le produit structuré achète des options pour répliquer le profil de rendement souhaité, sans risque sur le capital initial puisque ce dernier est garanti par l’obligation.

En fonction du profil de rendement/risque demandé par l’investisseur, la banque peut sélectionner des produits dérivés au profil plus ou moins agressif, plus ou moins rémunérateurs dans des scénarios plus ou moins probables. La personnalisation est le maître-mot de la structuration.





Lire aussi

Produits structurés – Partie 2 – Les structurés indexés sur les taux

 

 

Produit structuré ou pas, il n’existe pas de rendement supérieur sans risque !


Les produits structurés ne font que modifier les profils de rendement et de risque pour les adapter aux préférences des investisseurs et à leur vision de marché. Ils ne peuvent pas augmenter le rendement d’une classe d’actifs sans prise de risque supplémentaire.

Produit structuré ou pas, la théorie financière tient toujours : il n’y a pas de rendement élevé sans risque !

Avantages et inconvénients des produits structurés


Avantages

Un produit structuré…

  • peut répondre au cahier des charges d’investisseurs ayant des contraintes d’investissement précises
  • propose une formule de rendement intuitive et prévisible, selon des scénarios de marché définis à l’avance
  • peut donner accès à des classes d’actifs faiblement corrélées, qui apportent une bonne diversification

Inconvénients

Un produit structuré présente…

  • une faible liquidité : les produits structurés ne sont pas échangés en bourse. Un produit structuré dispose en général d’une date de remboursement. Avant cette date, la liquidité dépend du prix de rachat de la banque émettrice ou d’un éventuel marché secondaire
  • un risque de crédit sur l’émetteur : l’obligation qui garantit le capital est une obligation senior bancaire
  • une potentielle complexité de certaines formules, qui peuvent créer des mauvaises appréciations des risques par l’investisseur

 

Pour qui sont faits les produits structurés ?


Le produit structuré est un instrument idéal pour un investisseur qui souhaite s’exposer sur une classe d’actifs ou sur un scénario de marché mais qui a besoin d’une protection du capital et/ou de coupons réguliers.

L’utilité d’un produit structuré est en effet maximale lorsque ses caractéristiques correspondent exactement aux contraintes et préférences de l’investisseur.

Un trésorier d’entreprise pourra utiliser des produits structurés à échéance courte, avec une indexation sur les taux, comme alternative à un placement en Neu CP.

Une fondation ou une holding patrimoniale y verra un outil de diversification lui permettant d’exprimer des vues de marché, par exemple sur les actions, avec un rendement prévisible en cas de réalisation du scénario et une protection du capital en cas de non-réalisation.


Cet article a initialement été publié sur le blog de PANDAT FINANCE. Pour le consulter, cliquez ici

 

Laisser un commentaire