INVESTISSEZ EN VOUS

Éducation Fi – Durée de placement, taux de rendement, niveau de risque… comment réussir un placement de trésorerie ?

Compte à terme, société civile de placement immobilier, contrat de capitalisation…. Les solutions pour placer les excédents de trésorerie sont de plus en plus nombreuses.

Face à tant d’options, difficile de faire la part des choses et de savoir pour quel placement de trésorerie opter. Avant de vous décider, Pandat liste les différents critères à prendre en compte :

 





La disponibilité


Un critère important, la disponibilité de vos fonds. Une fois placé, certaines options ne permettent pas que l’on retire la somme placée avant un certain délai, c’est le cas du compte à terme par exemple. D’autres, comme le compte sur livret, permettent une disponibilité immédiate. Plus longtemps le montant placé est bloqué, plus intéressante est la rémunération.

 

La gestion des risques


Avec la baisse des taux d’intérêt, les placements sans risque sont de plus en plus difficiles à trouver.
La gestion des risques dépend avant tout de l’attitude du trésorier : une attitude conservatrice sera moins rentable mais plus sûre alors que d’autres font le choix de la performance en optant pour des contenus plus risqués. Dans tous les cas, il est important de se pencher sur la composition des produits financiers avant de s’engager.

 

La durée de placement


Long terme ? Court terme ? Moyen terme ? Il existe des placements de toutes les durées, de quelques jours, de quelques mois ou même de plusieurs années. De manière évidente, les placements de longue durée sont généralement plus rentables, car ils entraînent une plus grande prise de risque.

Attention à garder en tête que « durée d’un placement » n’est équivalente à la disponibilité des fonds. La durée d’un placement fait référence aux temps que vous devez laisser votre argent placé pour percevoir tous les bénéfices offerts par ce placement. Dans certaines options, vos fonds restent disponibles et vous pouvez les retirer avant la fin de la durée du placement. Par exemple, si vous optez un compte à terme, il serait plus avantageux de placer sur une longue durée car vos fonds restent disponibles à tout moment sous 32 jours. Il convient de regarder les rémunérations intermédiaires en cas de sortie anticipée.

 





Le montant du placement


La première question à se poser : quelle valeur souhaitez-vous placer ? En effet, il existe de nombreuses solutions de placement, mais le « ticket d’entrée » n’est pas le même pour toutes les options. Si certaines, comme le compte courant, sont accessibles dès le premier euro placé, d’autres au contraire exigent un placement minimum de plusieurs centaines d’euros, c’est le cas par exemple des contrats de capitalisation (à partir de 50 000€).

 

Le taux de rendement


Enfin, c’est probablement le critère le plus évident : quelle est la rémunération attendue de vos placements ? Selon la durée, le risque ou la disponibilité, le taux de rendement de votre placement ne sera pas le même. Les placements les plus longs et les plus risqués affichent généralement une rémunération supérieure aux placements sûrs par exemple.


Cet article a initialement été publié sur le blog de PANDAT FINANCE. Pour le consulter, cliquez ici

Laisser un commentaire