Digital - Explorons ensemble la jungle des « Fintechs » ! | ÉDUCAFI

Digital – Explorons ensemble la jungle des « Fintechs » !

0 399

Qu’est-ce que les FinTechs ?


Les FinTechs représentent un domaine d’activité dans lequel les entreprises utilisent les « nouvelles techonologies » (cloud computing, développement mobile, accès aux réseaux de meilleure qualité) pour rendre la finance plus simple et plus accessible. Elles proposent ainsi des services de meilleure qualité et moins coûteux.

Par extension, on qualifie de « FinTechs », les start-ups qui œuvrent dans ce domaine d’activité.

Les fintechs, une jungle à explorer

 

 

La jungle des services proposés par les FinTechs


Les FinTechs pour les entreprises

Le service le plus emblématique est certainement le financement participatif. De l’anglais « CrowdFunding » que l’on peut traduire littéralement par « financement par la foule », le financement participatif consiste à mettre en relation les entreprises (pour créer ou développer leurs produits ou services) et les particuliers (qui bénéficient de contreparties sous différentes formes). Il existe différents modes de financement :

Le financement participatif, couplé avec l’utilisation des réseaux sociaux, est également pour les entreprises un excellent vecteur de communication.

Parmi les autres services financiers que les Fintechs souhaitent démocratiser auprès des entreprises, on peut citer l’Affacturage (finexkap) ou les solutions de paiement par carte bancaire pour les petits commerçants, les professions libérales et les micro-entrepreneurs (smile&pay). Les services de compta/gestion en ligne tels que Quickbooks peuvent également être assimilés à des Fintechs.

 

Les FInTechs pour les particuliers

Du côté des particuliers, l’offre en matière de Fintechs est foisonnante.

Les outils de la Fintech les plus utilisés par les particuliers sont les agrégateurs de dépenses tels que LinxoBankin’ ou Gérermescomptes.com. La promesse de ces applications est de vous aider à maîtriser vos dépenses, de façon quasi « automatique ». Forcément, en tant que spécialistes de la gestion de budget, nous avons notre petit avis sur ces services. Nous en parlons dans le paragraphe ci-dessous sur les limites des Fintechs.

Dans la continuité de la Gestion de Budget, les fintechs vous assistent aussi dans la Gestion de Patrimoine. La société Yomoni, par exemple, adapte le concept des robo advisors, en vogue aux Etats-Unis, aux spécificités du marché français : l’épargnant remplit un questionnaire avant d’être orienté vers un contrat d’assurance-vie adapté à son profil. Grâce à une organisation 100% en ligne, Yomoni limite les frais de gestion à 1,6% : «C’est la moitié de ce que pratiquent les banques», précise le dirigeant.

On y trouve également  la contrepartie du crowdfunding pour les entreprises que l’on peut qualifier d’épargne participative. Il existe même des plateformes de prêts entre particuliers, parmi lesquelles le leader LendingClub ou le Français Prêt d’Union, récemment rebaptisé YounitedCredit.

D’autres services oeuvrent dans le domaine des cagnottes en ligne comme Leetchi, dans le paiement par internet ou encore dans les monnaies virtuelles.

 

Qu’est ce que ça change concrètement pour vous (et pour nos recommandations ?)


La finance est déjà complexe, alors si on ajoute de la tech, on obtient un cocktail encore plus complexe ! Une vraie jungle à explorer avant que toutes les générations l’adoptent.

Pour l’instant, les français trainent à utiliser tous ces nouveaux services. Les agrégateurs bancaires, par exemple, qui sont les plus utilisés, ne sont adoptés que par 9% des Francais, et le crowdfunding par 6%.

Par ailleurs, si emprunter via les fintechs se révèle un peu moins coûteux, l’obtention d’un crédit n’est pas plus facile, car les critères d’endettement restent les mêmes que ceux du marché classique !

 

Peut-on avoir confiance dans les Fintechs ?

Puisque la plupart des entreprises sont des Start-ups, leur modèle économique n’est pas complètement stable et on peut se poser la question de leur pérennité. Ainsi, on peut légitimement se poser la question de savoir ce que deviendront nos investissements en cas de fermeture des plateformes de financement par exemple.

Les opportunités pour les banques (et l’industrie financière en général) résident dans l’exploitation de vos données personnelles (le « big data »). Leur challenge est d’apporter une offre personnalisée à leurs clients de façon massive, grâce à la techno. Ainsi, dans les fintechs, il faut réussir à faire le tri entre celles qui vous apportent une véritable valeurs ajoutée et celles qui ne sont que des plateformes commerciales prêtes à vous harceler de publicités.

 

La techno c’est bien, mais quid de l’humain ?

Cette touche d’humanité doit vous permettre de faire le tri entre les services financiers qui permettent de faire progresser notre société… et les autres. Ainsi, ce n’est pas parce que le trading haute fréquence sur les monnaies ou les matières premières a pu être démocratisé grâce à la technologie qu’il faut que vous l’utilisiez ! Profitez plutôt des plateformes de crowdfunding pour financer des initiatives entrepreneuriales locales ou contribuer à la transition énergétique, cela semble plus vertueux.

Par ailleurs, chez Plénit’Finances, nous considérons que l’humain et la vie sont loin d’être à 100% prévisibles. Et c’est ce qui fait notre charme à tous ?

Vous n’êtes pas des robots. Votre vie n’est pas figée. Vos meilleures décisions résideront toujours dans l’échange avec un intervenant humain, de confiance, surtout en ce qui concerne la gestion de votre budget ?


Cet article a initialement été publié sur le blog de PLENIT FINANCES. Pour le consulter, cliquez ici

Envie d'aller plus loin ?

Abonnement Mensuel

9,90€ par mois
(Soit 118,80€ par an)
Avec 7 jours d'essai gratuit

Abonnement Trimestriel

24,90€ par trismestre
(Soit 99,60€ par an)
Avec 7 jours d'essai gratuit

Abonnement Semestriel

39,90€ par semestre
(Soit 79,80€ par an)
Avec 7 jours d'essai gratuit

Abonnement Annuel

59,90€ par année
(Soit 59,90€ par an)
Avec 7 jours d'essai gratuit

Abonnement Mensuel

6,90€ par mois
(Soit 82,80€ par an)
Avec 7 jours d'essai gratuit

Abonnement Trimestriel

17,90€ par trismestre
(Soit 71,60€ par an)
Avec 7 jours d'essai gratuit

Abonnement Semestriel

29,90€ par semestre
(Soit 59,80€ par an)
Avec 7 jours d'essai gratuit

Abonnement Annuel

39,90€ par année
(Soit 39,90€ par an)
Avec 7 jours d'essai gratuit

Attention !

Pour pouvoir bénéficier de cette offre, merci de bien vouloir nous transmettre rapidement un certificat de scolarité ou tout autre document permettant d’apprécier votre qualité d’étudiant en cours de validité.

contact@educafi.com

La non réception d’un document permettant d’apprécier votre qualité d’étudiant dans les jours qui suivent l'adhésion entraînera la suspension de votre compte.

(Après une vérification visuelle, le justificatif est supprimé)

Chargement...